LA NOUVELLE RS FORMULA
PLUS HAUTE MARCHE DU PODIUM POUR SA PREMIERE COURSE

Résumé du weekend:
Le deuxième weekend de course de la saison, le Windsurfing NSW Tour a eu lieu à Jervis BAY (Huskisson, NSW). C'était l'occasion de sortir la nouvelle Exocet RS Formula et de faire un test. Huskisson est l'endroit parfait pour pratiquer de la Formula, avec un vent régulier venant du large et un plan d'eau relativement plat ou difficile. Une fois encore les conditions étaient parfaites avec un total de 10 manches courues durant le weekend. A la sortie du carton, la Exocet RS Formula 2014 est magnifique avec un look agressif. Quelques changements du modèle de l'année dernière sont :

JOUR 1, Nous avons eu des conditions de NE légères (10-12 nœuds), et toute la flotte a gréée les voiles de 11-12m². J'ai décidé de gréer ma Maui Sails TR9 11m² avec un Z Fin 73 cm. Sans avoir le temps de me régler, j'ai mis les footstraps et le pied de mât à la position que m'avait recommandé Patrice Belbeoch (strap arrière un trou avant le dernier à l'arrière et le strap avant tout devant, et le pied de mât à environ 133cm). La planche a tout de suite été agréable, stable, facile à utiliser et bien posée sur le V. Le vrai test était sur le point de débuter avec le premier départ dans moins de 5 minutes...

Course 1 :
Un bon départ en fond de ligne, il était très facile de se dégager du groupe et d'avoir du vent propre. La planche se mit sur le rail sans effort tout en accélérant dans chaque risées. Cela m'a permit de me détacher de la flotte dès le début. Je vire la première bouée en tête . Je perdis du terrain sur le premier bord de largue à cause du vent léger mais j'empanne tout de même la bouée sous le vent en première position. Le deuxième bord de près fut compliqué, j'ai du faire un contre bord et je me suis fait dépassé par Byron (PD/P7) et Brett (Gaastra/Gaastra). Je finis donc 3ème de la première manche.

Course 2 :
Même conditions et même tactiques m'ont permis de virer en tête à la première bouée mais je me suis fait avoir par Byron(PD/P7) sur le dernier bord de largue qui gagne donc la course.

Course 3 :
Les conditions devenaient plus fortes, et la plupart des coureurs changeaient pour des voiles plus petites. J'ai gréé ma Maui Sails TR9 10m² mais avant le départ, ma boucle de harnais à lâchée ce qui m'a fait prendre le départ quelques minutes plus tard. J'ai réussi à remonter pour finalement décrocher la 7ème place.

Course 4 :
Après la pause de midi, le vent avait pris des tours, avec des rafales à plus de 20 nœuds. Le plan d'eau était beaucoup plus difficile avec le fameux clapot « voodoo » de Jervis Bay. J'ai décidé de jouer la sécurité et j'ai sorti l'arme secrète : ma Maui Sails TR9 9,2 avec un Z Fin 70cm. Basé sur les premières courses, j'ai voulu tester le potentiel de vitesse de la planche et j'ai donc opter pour la 9,2 plutôt que d'être surtoilé dans le clapot agressif.
Cette option c'est avérée efficace instantanément, je me suis détaché de la flotte dès le départ et j'ai viré la bouée de près avec une avance confortable que j'ai maintenue durant toute la course. La combinaison avec la petite voile et la planche m'a permit de pousser la planche à son énorme potentiel de vitesse et avec des accélérations phénoménales tout en restant au dessus du clapot. La longueur de la planche m'a beaucoup aidé à rester en contrôle de ce clapot ce qui était un bon bonus comparé aux autres qui se faisaient soulever.

JOUR 2 , Les prévisions étaient similaires et nous avons donc encore eu une superbe journée de course. Dès que le vent se mit à souffler, le comité de course nous envoya sur l'eau et c'était donc un remake des premières courses de la veille. Les conditions étaient légères et toute la flotte utilisa les 11m². Après un petit réglage sur le pied de mât (132cm) pour libérer la planche encore plus et j'étais parti pour une magnifique journée de course en menant toute les courses (juste 2nd au courses 2 et 4 dû à des erreurs tactiques)
A la course 2, je suis resté coincé derrière un power boat après avoir jiber la bouée sous le vent et à la course 4 j'ai jibé trop court deux fois.
A la course 5 les conditions étaient très légères et j'ai du attendre pour pouvoir partir au planning.

En résumé, la Exocet RS Formula 2014 est une machine à gagner dans toutes les conditions. Sans avoir pu la tester dans toutes les conditions durant l’événement, je ne peux être plus content de ses performances. Voici les trois points forts que j'ai ressenti :

Le prochain test sera dans des conditions légères avec une voile de 12m². Plus à venir...